Décembre 2017

NEWSLETTER N°19    

La clé de l’info

 

■ Edito

Une année de renouveau  

Toute entreprise est amenée à se remettre en question, à évoluer et à prendre conscience de ses points forts pour ancrer un savoir-faire reconnu par ses clients, fournisseurs, salariés et partenaires.
2017, est pour nous une année de transition et de nouveauté. Nous avons lancé notre vis Starbolt, déposé un nouveau brevet et attaqué un nouveau marché celui de la visserie antivol. Sans abandonner l’environnement de la serrurerie, notre capacité à développer des solutions de verrouillage sécurisé sur-mesure, nous a conduit à innover et à bousculer un secteur jusqu’à présent inconnu pour nous. Celui-ci nous ouvre de nouvelles perspectives et nous permet de tisser des relations avec des acteurs majeurs de ce marché. Collectivités locales, éclairage public, fabricant de borne de paiement, distributeurs, et sans aucun doute d’autres secteurs insoupçonnés qui trouveront une application à notre vis haute-sécurité.

Nos objectifs pour 2018 sont clairement définis. Il va s’agir de renforcer notre présence et notre visibilité pour faire connaitre les qualités et les atouts de nos produits, de proposer des solutions personnalisées pour garantir la sécurité de vos équipements et de poursuivre notre collaboration avec nos clients, par exemple dans le domaine du vending comme vous pourrez le découvrir dans le portrait de Lionel Dard, dirigeant de Socreha.
Il me reste à vous souhaiter d’excellentes fêtes de fin d’année pour vous et tous ceux qui vous sont
proches. Au plaisir de vous retrouver l’année prochaine.

Jean-Noël Arlaud, Directeur Général 

 

 


■ Quoi de neuf ?

◢ STARBOLT, la vis haute sécurité

 

Découvrez notre vidéo de démonstration

 

 

◢ Mobilier urbain : Comment lutter contre le vandalisme ?


poubelle-mobilier-urbainLe mobilier urbain est un terme généraliste par excellence ; il est défini comme étant, l’ensemble des
objets ou dispositifs publics comme privés installés dans un espace public afin d’offrir un service à la population. Il est égulièrement soumis aux vols, détérioration et actes de vandalisme diverses. Ces actes engendrent des conséquences sur la qualité de vie des citoyens et sur les budgets des collectivités locales. Nous pouvons constater également, que le mobilier urbain connecté se développe et intègre de plus en plus d’électronique qu’il faut protéger.

Nous proposons dans notre gamme de produits un large choix de solutions adaptées aux différents équipements de la ville. Nous avons acquis au cours de ces dernières années, une expérience dans la fourniture de serrures pour des bornes, des équipements vidéo, des mâts d’éclairage,… De plus, le mobilier urbain en extérieur nécessite une serrure qui doit défier les attaques de voleurs ou de vandales mais aussi résister aux intempéries.

Notre bureau d’études peut développer des systèmes spécifiques et vous guider vers la meilleure solution, soit parmi nos gammes,soit en développant une solution personnalisée. Nous prenons en compte la valeur de ce qui est à protéger et les conséquences associées à sa perte ou son endommagement pour apporter la meilleure solution.
Notre gamme :

bandeau-produits-serrures-magnétiques


■ Portrait…

Lionel DARD, dirigeant de la société SOCREHA


Socreha s’est spécialisée dans les solutions d’agencement dédiées au secteur de la distribution automatique. Installé à Meyzieu près de Lyon, Lionel Dard, son fondateur, entend repenser les espaces de vending pour offrir au consommateur, une expérience client unique. Elle propose à ses clients, des entreprises ou des institutions, des solutions sur-mesure afin de transformer leurs espaces détentes en lieu d’échange agréable et attractif.

  • Quelle est la philosophie de Socreha ?
    LD :  « Apporter aux salariés une certaine quiétude dans leurs moments de pause. Notre métier est de créer des ambiances, cela passe par le design, la création de mobilier mais aussi par du marketing olfactif ». Depuis 2012, notre activité s’est principalement orientée vers l’agencement. Nous avons intégré un bureau de design et un décorateur d’intérieur. Les modes de consommation ont changé, les entreprises attachent de plus en plus d’importance à la qualité de vie au travail et souhaitent offrir à leurs salariés des zones confortables d’échanges et de convivialité. Nous réalisons des espaces cuisines, des espaces jeux,….bien au-delà du simple coffee corner.
  • Quelles innovations avez-vous mis en place ?
    LD :
    Au-delà des nos compétences en aménagement d’espace, nous réalisons des bornes de paiement. Nous avons contribué à la fabrication de la borne HEOH, qui est la première borne de don au monde permettant à tout un chacun de faire un don n’importe où. Cette innovation a été présentée la semaine dernière au sommet des 100 chefs d’états. Il s’agit d’installer ces bornes dans les gares et permettre à tout un chacun de faire un don pour le réchauffement climatique ou la malnutrition. CISM a été également associé à ce projet puisque les trappes d’accès de ces bornes seront verrouillées par deux vis Starbolt.
  • Que vous a apporté votre collaboration avec CISM ?
    LD : grâce à CISM et sa serrure à codages magnétiques nous avons révolutionné la sécurisation des appareils de vending.  Nous proposons la pose systématique du barillet à nos gestionnaires lorsque les appareils sont installés dans des zones exposées au vandalisme.
    Cela fait maintenant 4 ans que nous collaborons et cherchons ensemble des solutions pour sécuriser de manière efficace les accès aux monnayeurs et aux produits tout en conservant une longueur d’avance sur les techniques de plus en plus élaborées des voleurs.
  • Quels sont vos projets de développement ?
    LD : Nous avons démarrer une réflexion sur la sécurisation de nos habillages de protection installés autour des distributeurs. Ils font l’objet d’attaques frontales et subissent de nombreux actes de vandalisme. Le bureau d’étude de CISM et le nôtre cherchent une solution pour rendre invisible la poignée et la serrure. C’est notre défi pour 2018 !

■ Comment sécuriser une zone de chantier ?

Un chantier qui se déroule sur la voie publique ou sur un terrain privé est une zone potentiellement à risque, sensible et vulnérable aux actes malveillants. Il s’agit d’assurer la sécurité du personnel présent, des riverains et passants, des matériaux mais aussi des engins de chantier. Pourquoi protéger un chantier de construction ? D’abord pour lutter contre les vols d’engins, d’outils et d’équipements, mais aussi pour protéger le site des dégradations ou des incendies et renforcer la sécurité des lieux (squat des locaux, trafic de stupéfiants, …) afin de maîtriser les retards dus aux vols et actes de vandalisme.

chantier-en-contrusction-avec-grues► Quelques chiffres
65% des entreprises du bâtiment sont concernées par plus de 2 vols sur une année de travail. La somme moyenne du préjudice atteint plus de 10 000 euros. Les vols de métaux, de matériaux et d’outillages sont les plus répertoriés. 46% des dégradations sont commises en fin de semaine et la nuit.

► Les solutions
Pour sécuriser un chantier, il faut d’abord analyser les besoins. Des entreprises spécialisées proposent des contrats comprenant la location et la maintenance du matériel de télésurveillance et le raccordement au centre de télésurveillance. Ce dispositif peut être complété par la mise en place d’alarme d’intrusion ou par du gardiennage physique avec des rondes intervenant à des moments plus sensibles.

L’accès au chantier doit être sécurisé par des portails et portillons spécifiques et équipés de cadenas anti effraction. Quant au matériel et engins de chantier, il existe des traceurs GPS très efficaces pour les retrouver. Pour une sécurisation optimisée, les matériel et équipement du chantier doit être réévalués selon son avancement durant les différentes étapes.

jhg