Août 2019

NEWSLETTER N°25

La clé de l’info

” Fermeture pour congé annuel du 12 au 25 Août 2019 “

 

■ Edito

Construire une relation fournisseur durable

La qualité d’une relation client-fournisseur est un facteur de performance à ne pas négliger. Ecouter, communiquer, comprendre et se respecter mutuellement sont des éléments essentiels pour réussir cette relation. Une entreprise, pour se développer, ne peut uniquement compter sur la distribution et la commercialisation de ses produits. Lors de la conception d’un nouveau produit, les fournisseurs jouent un rôle clé dans la réussite du projet industriel.

Nous impliquons nos fournisseurs dès la phase conceptuelle de certains produits et travaillons ensemble pour apporter une solution optimisée répondant au cahier des charges de nos clients.  Ces pratiques plus collaboratives les érigent plutôt au statut de partenaires. Nous privilégions une relation durable, directe, et transparente. La relation avec chaque fournisseur est unique en fonction de sa taille et des enjeux réciproques, les objectifs doivent être partagés.

Notre philosophie est fondée sur la volonté de construire ensemble pour créer de la valeur partagée. Elle requiert, une relation pérenne, collaborative et faite d’exigences mutuelles.Je vous invite à découvrir dans ce numéro, le portrait de l’un d’entre eux et l’arrivée d’un nouveau collaborateur responsable de bureau d’études.

Je vous souhaite d’excellents congés de fin d’été.

Jean-Noël Arlaud, Directeur Général

 

 


■ Quoi de neuf ?

Bienvenue à Garip Ayten, notre nouveau directeur des opérations

Ça bouge chez CISM ! l’entreprise vient de recruter son directeur des opérations, Garip Ayten.

Agé de 34 ans et ingénieur diplômé de l’école des Mines de Saint-Etienne, Garip cumule déjà 15 années d’expérience dans l’industrie, à des fonctions de Maintenance, Technique et Méthodologie. Particulièrement attaché à l’amélioration continue et à l’innovation, il prône une démarche axée principalement sur la relation client. Ecoute, réactivité, satisfaction, solution sur-mesure, il souhaite s’appuyer sur le bureau d’étude musclé de CISM pour adapter et faire évoluer les solutions de sécurité proposées par CISM. La production, la recherche et le développement sont situés sur le même site à Clermont-Ferrand offrant réactivité et flexibilité pour répondre aux attentes des clients. « C’est un atout indéniable pour une PME » souligne Garip. Depuis son arrivée, début Avril, il rencontre clients et fournisseurs afin d’appréhender les marchés et les opportunités de développement.

 


■ Portrait…

◢ Karim Jaber, société Cheval Frères

 

Karim Jaber est technico-commercial pour la société Cheval Frères, une société familiale de mécanique horlogère, implantée en Franche-Comté et fondée en 1848. Ingénieur mécanique de formation, Karim a intégré Cheval Frère récemment après un parcours dans le nucléaire.

  • Quelles sont les activités principales de Cheval Frères ?
    KJ : Nous usinons des matériaux durs tels que la céramique. Nous faisons du décolletage de précisions de métaux. Nos activités sont dédiées au luxe horloger et ce que nous appelons, le luxe non horloger, c’est-à-dire tout ce qui touche la bijouterie et les accessoires. Nous développons également une branche industrielle sur les secteurs de l’aéronautique, du médical non-implantable, des technologies de pointe. L’entreprise a intégré le groupe IMI en 1994. Nous sommes 800 collaborateurs pour le groupe et 150 pour Cheval frères
  • Depuis combien de temps fournissez-vous CISM ?
    KJ :
    Notre collaboration est assez récente, moins d’un an. Nous avons été sollicités par CISM, l’automne dernier, pour un projet de pièce très spécifique en céramique pour venir consolider un élément de leur serrure. Deux semaines après notre échange téléphonique, j’ai rencontré le dirigeant, Monsieur Arlaud à Clermont-Ferrand. Cette rencontre sur le terrain, nous a permis de mieux cerner leur besoin, d’établir un cahier des charges et d’identifier les moyens de production adaptés. Un prototype a été réalisé et testé par CISM. Très rapidement une première commande a été programmée pour février 2019. Nous sommes toujours intéressés par des rencontres qui nous permettent de travailler et collaborer à l’élaboration d’un produit technique, innovant et de fabrication française. C’est très valorisant pour notre entreprise.
  • Comment qualifieriez vous les relations que vous entretenez avec CISM ?
    KJ : Nous avons établi une relation, dans un délai assez court, basée sur la fiabilité, la confiance et l’échange. CISM a su tenir compte de nos contraintes de production pour négocier avec son client final un délai supplémentaire pour la livraison des produits finis. Lorsque toutes les parties prenantes jouent le jeu et restent à l’écoute, des solutions sont trouvées ensemble et tout le monde est satisfait finalement. Depuis la livraison de la première série, nous avons fixé un prévisionnel jusqu’à la fin de l’année.

Les box à vélo : une nouveauté dans le mobilier urbain pour encourager la mobilité «verte »

 

Les vols et détériorations sont un frein à l’usage des vélos, mais également le manque de place et l’absence de local à vélo dans les immeubles ou copropriétés. Les mairies de grandes villes, Paris, Lyon, Nantes, Grenoble, entre autres, expérimentent différentes solutions de box à vélo mis à disposition des usagers.
Des vélos box sécurisés s’implantent un peu partout sur le territoire. Ce nouveau mobilier urbain vient compléter les dispositifs existants, tels que les arceaux à vélos et les consignes automatisées ou collectives.

Cette offre de stationnement résidentiel prend la forme de box métallique entièrement fermée, installée sur des trottoirs, et peut accueillir 4 à 6 vélos. Ces box peuvent être sécurisées par un système d’ouverture à clé. Ces emplacements couverts et fermés font l’objet d’un abonnement payant de 8 à 10 euros par mois.

Des sociétés réfléchissent également à des systèmes de garages à vélo intelligent permettant avec son Smartphone, sa carte de transport ou un digicode, de géolocaliser le garage le plus proche, de connaitre la disponibilité des emplacements et même de réserver sa place à distance. Ces grosses cages en fer sont assurées de se propager un peu partout dans les années à venir. Elles peuvent aussi constituer un support d’expression artistique et venir embellir notre environnement urbain.


■ Et aussi…

◢ My Safe Patrol au service de la sécurité des quartiers et des sites industriels

Cette plateforme présente différentes fonctionnalités et s’adresse aux superviseurs, agents de sécurité et citoyens qui peuvent remonter des alertes géolocalisées sous des formes diverses, telles que des vidéos, messages textuels ou audio.

Plusieurs municipalités et industriels de PACA et AURA, ont souscrit à cet outil de pilotage de la sécurité en cours de déploiement sur ces deux régions pour le moment. Cette application agrège les données de capteurs numériques : caméras de surveillance, détecteur de présence, capteurs sonores, boutons d’alerte,..  Elle analyse et catégorise le risque grâce à des algorithmes et envoie une alerte aux agents de sécurité qui la relaient alors, si nécessaire, auprès des forces de l’ordre.

Les habitants aussi peuvent télécharger une application avec laquelle ils pourront émettre des alertes géolocalisations et cryptées grâce à une messagerie interne mais également notifier leur absence. En cas de danger, la plateforme envoie des consignes et des alertes aux agents de sécurité. Ces derniers peuvent une fois sur le terrain, effectuer des compte-rendu d’intervention et rassurer les émetteurs d’alerte en conversant avec eux par chat. Les citoyens peuvent aussi notifier leur absence de sorte que les patrouilles aient un œil sur leur domicile. Ces dernières ont à leur disposition un historique des évènements survenus dans le quartier.