locaux professionnels : entreprises, entrepôt, ateliers, locaux privatifs.

Contrôle d’accès : la béquille contrôlée autonome SOLEA

 

Pas loin de la moitié des cambriolages réalisés en France concernent les locaux professionnels et la plupart du temps les cambrioleurs empruntent la porte.

Pour protéger ces locaux, Il existe deux types de protections complémentaires : la protection mécanique et la protection électronique.

La protection mécanique permet de dissuader, de retarder ou d’empêcher l’intrusion des malfaiteurs. Il est indispensable d’équiper les locaux en serrures de haute sécurité, mais également de volets ou de grilles de protections sur certains accès vulnérables.

Quant à la protection électronique, en complément de la protection mécanique, elle permet de détecter l’effraction le plus tôt possible et ainsi d’alerter au plus vite les services d’interventions.

Quelques règles, simples à mettre en œuvre, permettent également de limiter les risques de vols et d’intrusions. L’une d’entre elles consiste à recenser puis à gérer, les entrées et les sorties des personnes, grâce à l’installation d’un système de contrôle d’accès. Ce système va permettre de contrôler les heures de circulation des personnes et de les identifier. Une autre règle de base consiste à limiter et identifier le nombre de détenteurs de clés.

Si un local professionnel fait l’objet de cambriolages à répétition, sa protection n’est probablement pas adaptée au risque. Il est alors recommandé de faire auditer, par un professionnel de la sécurité, les points de vulnérabilité de son local. A l’issu de l’audit, ce dernier déterminera le dispositif adapté garantissant le meilleur niveau de protection : télésurveillance, vidéosurveillance, contrôle d’accès, serrures de sûreté…

CISM propose un système de contrôle d’accès autonome SOLEA, simple à mettre en œuvre, qui peut être associé à un cylindre anti vandalisme ATLAS sans orifice, et ainsi offrir les meilleurs garanties contre les risques d’intrusions.